Qui sommes-nous ?

 

Association L 1901 crée le 8 avril 2002 sur Grenoble, sur la thématique des enfants non-reconnus.

L'association est gérée intégralement par des bénévoles et ne reçoit pas de subvention.

Nous fonctionnons grâce la générosité de nos adhérents et de nos donateurs : grand merci à eux!

Il est important de préciser que "Bénévolat" ne veut pas dire "amateurisme" : nous avons l'expérience du terrain et nous connaissons sur le "bout du bec" le sujet sur lequel nous travaillons depuis des années. Nous sommes des experts en la matière et vous pouvez nous poser toutes les questions qui vous viennent en tête.

Cette association est née de l'énergie de 3 mères célibataires. Elle avait à la base pour but de créer un réseau d'entraide à destination des femmes seules et enceintes, puis l'état d'esprit à évoluer pour se focaliser sur le bien-être de l'enfant.

 

Elle a donc, maintenant, pour but de soutenir : 

mais aussi : 

L'association se donne aussi pour rôle de faire connaître la situation des enfants non-reconnus et les problèmes qui en découlent auprès de la population et des pouvoirs publics. 

 Enfin, nous soutenons aussi des mères célibataires et des enfants non-reconnus à l'étranger (en Afrique notamment, mais pas exclusivement).

 

Charte

Il s'agit des valeurs adoptées par l'association dans l'intérêt de l'enfant "né sous Y".

Postulat de base

L'association croit en l'importance symbolique de la reconnaissance officielle par le père et la mère biologique.
L'enfant n'a pas demandé à naître. Il n'a pas à être victime des choix faits par ses parents ou des conflits qui peuvent exister entre eux. Il a notamment le droit de connaître ses origines et de profiter de ses deux familles, maternelle et paternelle, ainsi que des liens qu'il va tisser avec d'autres personnes au cours de son existence (familles recomposées, parrains, marraines, adultes référents...)

Nos valeurs

La place de chacun dans la famille

L'association défend le droit de chaque être humain de trouver une place dans sa famille et dans ses interactions avec les autres. Les différentes familles : biologique (liens du sang), adoptive (liens juridiques) et affective (liens du cœur) doivent pouvoir co-exister intelligemment.

L'humour

L'humour est un bon moyen de dédramatiser les situations et de permettre aux gens de prendre du recul... pour trouver plus rapidement des solutions à leurs problèmes.

La solidarité

L'association favorise l'entraide entre ses membres (par des mises en contact individuelles et par les échanges sur le forum ou durant les rencontres). L'association se préoccupe du sort des hommes, des femmes et des enfants qui sont les plus démunis psychologiquement ou matériellement en France mais aussi à l'étranger.

Le dialogue

Nous pensons que le dialogue est le meilleur moyen de débloquer les situations difficiles. Notre forum est là pour ça. Nos moments de rencontres, aussi.

La tolérance et le non-jugement

Nous respectons le parcours de chacun et les histoires personnelles des uns et des autres.

L'ouverture d'esprit

L'association milite pour l'évolution des mentalités et a vocation à aborder tous les sujets, même ceux qui sont tabous.

L'empathie

Nous cherchons à comprendre pour sortir des jugements hâtifs.

Le droit à l'imperfection et l'espoir d'un avenir meilleur

Peu importe le passé, l'important c'est le présent et l'avenir. Tout le monde peut se tromper, l'essentiel est de savoir le reconnaître quand on en prend conscience et ainsi de ne pas renouveler les mêmes erreurs par la suite.

La responsabilisation individuelle

Chacun est responsable de ses choix et de ses actes.

Le droit d'être en colère... individuellement !

Les histoires vécues par nos membres sont parfois très difficiles et la colère est un moyen de dire "stop" à une situation intenable pour ne pas se laisser détruire. Mais l'association n'est pas là pour alimenter les colères des uns et des autres. Au contraire, elle a pour but l'apaisement et la compréhension mutuelle.

La patience

Le cheminement de chacun peut se faire à des rythmes différents.

La voie judiciaire

L'association défend son utilisation après que toutes les procédures amiables ont échoué. Elle permet de limiter les dégâts du temps, dans les situations de gros blocage.

En conclusion

Nous ne pouvons pas toujours résoudre les problèmes mais nous pouvons au moins positiver le regard que nous portons dessus !